Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Orchidaceae, Jussieu

Description

Distribution

Carte de repartition des OrchidaceaeLa famille est cosmopolite, absente seulement de l'Antarctique et de quelques îles isolées. Beaucoup d’espèces sont cependant menacées d’extinction suite à la destruction de leurs habitats naturels.

Leur milieu écologique est également très vaste et seuls les milieux les plus extrêmes, comme la mer, les déserts les plus arides et les sommets des montagnes les plus froides en sont dépourvues. Des espèces aux fleurs étonnamment similaires peuvent être rencontrées des versants humides des montagnes de Norvège et de Nouvelle-Zélande, aux savanes sèches d’Afrique tropicale et d’Amérique du sud, et des cotes du Pacifique sud aux corniches rocheuses de l’Himalaya. Toutefois, les Orchidaceae ne représentent que moins de 2% de la flore tempérée, contre 10% et plus de la flore tropicale.

Appareil végétatif

Les Orchidaceae sont des herbes terrestres ou épiphytes, rarement hélophytes, jamais halophytes, aquatiques ou parasites. L'appareil végétatif leur permet de s'adapter aux milieux les plus différents. Toutes sont pérennes, mais leur appareil végétatif est infiniment varié.

Les Orchidaceae terrestres, qui forment la quasi totalité du contingent de la famille en régions tempérées, possèdent un important appareil souterrain, sous forme de tubercules d'origine caulinaire ou racinaire ou de rhizomes sympodiaux, sur lequel naissent de nombreuses racines adventives et les tiges aériennes feuillées et florifères, simples ou ramifiées, érigées ou, exceptionnellement, lianescentes, annuelles dans les régions à climat contrasté. Chez un petit groupe australien, le caractère terrestre est tellement développé que les plantes accomplissent leur cycle complet sous terre, y compris la floraison.

Les Orchidaceae épiphytes, qui représentent probablement la majorité de la famille, toutes tropicales, sont organisées pour supporter les contraintes de la vie aérienne. Les racines, fortement adhérentes à l'écorce des arbres, ou pendantes, sont entourées par plusieurs assises superposées de cellules mortes et vides, à parois finement perforées, et qui, par effet de capillarité, retiennent l'eau de pluie ; sous ce voile spongieux et humide, les cellules vivantes du parenchyme cortical sont riches en chlorophylle. Chez certaines espèces exceptionnelles, l'appareil végétatif, sans tige feuillée, n'est plus qu'un système de racines vertes, sur lesquelles les inflorescences naissent directement. Les tiges sont érigées ou rampantes. Erigées, elles s'allongent en produisant indéfiniment des feuilles. Rampantes, elles se développent rythmiquement en formant des articles successifs, ovoïdes ou sphériques, verts et charnus, les pseudo-bulbes, dont chacun porte, à son sommet, une ou deux feuilles.

Les feuilles des Orchidaceae sont alternes, souvent disposées sur 2 rangs, rarement opposées ou verticillées, sessiles ou pétiolées, et parfois réduites à des écailles. Elles sont simples et entières, souvent charnues, et engainantes à la base, parfois condupliquées. Chez les Orchidaceae terrestres, les feuilles offrent la plus grande diversité : sessiles ou pétiolées, vertes ou panachées de rouge ou de noir, très décoratives chez certaines espèces. Les feuilles des Orchidaceae epiphytes sont vertes ou maculées de blanc, de rouge ou de noir, et généralement à la fois coriaces et succulentes.

Les espèces epiphytes ont généralement de longues racines aériennes pendantes, grises ou blanches, recouvertes d'un velamen, avec un apex meristematique qui absorbe l'humidité et les éléments nutritifs nécessaires. Ces epiphytes ont généralement d'épaisses feuilles ligulées réduisant au maximum la perte d'eau et favorisant la photosynthèse. La survie de nombreux epiphytes et lithophytes dans des milieux aux conditions extrêmes est rendue possible par le développement de tissus photosynthétiques particulièrement actifs dans les tiges, les racines et même les fleurs de plusieurs espèces.

De nombreuses orchidées tropicales et subtropicales, aussi bien terrestres qu'epiphytes, possèdent des organes de réserves pour l'eau et les éléments nutritifs, les pseudo-bulbes. Ceux-ci varient, selon les espèces, de tiges à peine renflées à des organes verts vifs très durs et en forme de pomme, à partir duquel émergent les feuilles. Une plante peut n'avoir qu'un seul pseudo-bulbe, mais ceux-ci peuvent être aussi réunis en un groupe serré, ou, chez certaines espèces tropicales, être espacés le long d'un rhizome rampant ou grimpant. Leur taille varie de celle d'une tête d'épingle à un cylindre épais atteignant 3 mètres de haut. Les pseudo-bulbes sont toujours sur le sol ou au-dessus du niveau du sol, mais il existe chez plusieurs groupes d'orchidées terrestres des régions tempérées des organes similaires se développant sur les racines dans le sol. 

Les racines renflées appelés tubercules sont à l'origine du nom d'orchidées, tiré du nom grec orchis signifiant testicule. Dans le sol ou sur les écorces, les très fragiles embryons des Orchidaceae, mal protégés par un tégument séminal dérisoire, sont la proie de microbes de toutes sortes. Ceux qui survivent, extrêmement rares, ont eu la chance d'être infestés par un champignon vis-à-vis duquel ils sont spécifiquement immunisés. Ils peuvent ainsi limiter l'envahissement en phagocytant le mycélium et, dès lors, commence leur développement ; leur croissance édifie un petit tubercule primordial, le protocorme, qui, très lentement, devient une plantule avec tige, feuilles et racines. On sait maintenant que les champignons agissent en élevant la pression osmotique des cellules de l'embryon. L'association avec le champignon se poursuit pendant toute la jeunesse de la plante et même, du moins chez beaucoup d'Orchidaceae terrestres, pendant toute sa vie, soit périodiquement, au moment de la formation de nouveaux tubercules, soit continuellement dans le rhizome. Cette association est, chez certaines espèces terrestres, si intime que la plante infestée obtient de la phagocytose permanente tout l'aliment dont elle a besoin ; la tige aérienne n'élabore plus de chlorophylle et a perdu tout pouvoir photosynthétique ; elle est réduite à une hampe florale brune ou violacée, sur laquelle les feuilles sont atrophiées. On appelle mycotrophie ce mode de vie aux dépens d'un mycélium asservi.

Certaines saprophytes epiphytes sont si bien adaptées aux conditions tropicales humides qu'elles sont considérées comme des plantes grimpantes à croissance rapide. Ces champignons sont des formes imparfaites (Rhizoctonia) de divers Basidiomycètes (Corticium, Clitocybe, etc.). Cependant leur rôle, essentiel dans la nature, n'est pas obligatoire. On peut, dans des conditions de stricte asepsie, faire germer des graines stérilisées d'Orchidaceae sur des milieux artificiels gélosés contenant les éléments minéraux nécessaires, ainsi que les sucres et les substances à rôle vitaminique normalement libérés par le mycélium digéré. On peut ainsi élever aseptiquement, jusqu'à la floraison, les espèces les moins fortement liées à un champignon.

De nombreuses Orchidaceae peuvent se multiplier par voie végétative. Le vanillier et beaucoup d'espèces cultivées pour leurs fleurs sont propagés par bouturage. Celui-ci est même naturel chez certaines espèces à tige aérienne ramifiée dont les branches sont autant de propagules qui se détachent et, tombées sur le sol, s'enracinent ; ces plantes peuvent être envahissantes, comme de mauvaises herbes. G. Morel a découvert que le méristème apical des tiges d'Orchidaceae, toujours dépourvu d'endophyte, peut être cultivé aseptiquement in vitro ; il forme alors un tubercule ressemblant à un protocorme, puis se développe et régénère la plante entière ; chacun des morceaux obtenus par fragmentation de ce tubercule est doué du même pouvoir de régénération ; cette méthode permet de multiplier rapidement les variétés horticoles les plus appréciées, ainsi que les hybrides précieux dont tous les caractères sont préservés.

Anatomie

La structure anatomique est banale. Dans les racines épiphytes aériennes, présence d'un voile provenant du dédoublement de l'assise pilifère.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Aa
Abdominea
Aberrantia
Acacallis
Acampe
Acanthephippium
Aceras
Acianthella
Acianthera
Acianthus
Acineta
Acostaea
Acriopsis
Acrochaene
Acrolophia
Acrorchis
Ada
Adenochilus
Adenoncos
Adrorhizon
Aerangis
Aeranthes
Aerides
Aeridostachya
Aganisia
Aglossorrhyncha
Agrostophyllum
Alamania
Altensteinia
Ambrella
Amerorchis
Amesiella
Amitostigma
Amparoa
Anacamptis
Anathallis
Ancistrochilus
Ancistrorhynchus
Androcorys
Angraecopsis
Angraecum
Anguloa
Anoectochilus
Ansellia
Anthogonium
Aphyllorchis
Aplectrum
Apoda-prorepentia
Aporostylis
Apostasia
Appendicula
Aracamunia
Arachnis
Arethusa
Armodorum
Arnottia
Arpophyllum
Arthrochilus
Artorima
Arundina
Ascidieria
Ascocentrum
Ascochilopsis
Ascochilus
Ascoglossum
Aspasia
Aspidogyne
Aulosepalum
Auxopus
Barbosella
Barbrodria
Barkeria
Barlia
Bartholina
Basiphyllaea
Baskervilla
Batemannia
Beclardia
Beloglottis
Benthamia
Benzingia
Bhutanthera
Biermannia
Bifrenaria
Bipinnula
Bletia
Bletilla
Bogoria
Bollea
Bolusiella
Bonatea
Brachionidium
Brachycorythis
Brachypeza
Brachystele
Bracisepalum
Braemia
Brassavola
Brassia
Brenesia
Bromheadia
Broughtonia
Brownleea
Bryobium
Buchtienia
Bulbophyllum
Bulleyia
Burnettia
Cadetia
Caladenia
Calanthe
Caleana
Callostylis
Calochilus
Calopogon
Caluera
Calymmanthera
Calypso
Calyptrochilum
Campanulorchis
Campylocentrum
Capanemia
Cardiochilus
Catasetum
Cattleya
Caucaea
Caularthron
Centroglossa
Centrostigma
Cephalanthera
Cephalantheropsis
Ceratandra
Ceratocentron
Ceratochilus
Ceratostylis
Cestichis
Chamaeangis
Chamaeanthus
Chamaegastrodia
Chamelophyton
Chamorchis
Changnienia
Chaseella
Chaubardia
Chaubardiella
Chauliodon
Cheiradenia
Cheirostylis
Chelonistele
Chelyorchis
Chiloglottis
Chilopogon
Chiloschista
Chloraea
Chondrorhyncha
Chroniochilus
Chrysoglossum
Chysis
Chytroglossa
Cirrhaea
Cischweinfia
Claderia
Cleisocentron
Cleisomeria
Cleisostoma
Cleisostomopsis
Cleistes
Clematepistephium
Clowesia
Coccineorchis
Cochleanthes
Cocleorchis
Codonorchis
Coelia
Coeliopsis
Coeloglossum
Coelogyne
Coilochilus
Collabium
Comparettia
Conchidium
Constantia
Corallorrhiza
Cordiglottis
Coryanthes
Corybas
Corycium
Corymborkis
Cottonia
Cotylolabium
Cranichis
Cremastra
Crepidium
Cribbia
Crossoglossa
Cryptarrhena
Cryptocentrum
Cryptochilus
Cryptopus
Cryptopylos
Cryptostylis
Cucumeria
Cuitlauzina
Cyanaeorchis
Cyanicula
Cybebus
Cyclopogon
Cycnoches
Cylindrolobus
Cymbidiella
Cymbidium
Cynorkis
Cyphochilus
Cypholoron
Cypripedium
Cyrtidiorchis
Cyrtopodium
Cyrtorchis
Cyrtosia
Cyrtostylis
Cystorchis
Dactylorhiza
Dactylostalix
Danhatchia
Degranvillea
Deiregyne
Dendrobium
Dendrochilum
Dendrolirium
Dendrophylax
Devogelia
Diaphananthe
Diceratostele
Dichaea
Dichromanthus
Dickasonia
Didactylus
Didymoplexiella
Didymoplexiopsis
Didymoplexis
Dienia
Diglyphosa
Dignathe
Dilochia
Dilochiopsis
Dilomilis
Dimerandra
Dimorphorchis
Dinema
Dinklageella
Diphylax
Diplandrorchis
Diplocentrum
Diplomeris
Diploprora
Dipodium
Dipteranthus
Disa
Discyphus
Disperis
Distylodon
Diuris
Domingoa
Doritis
Dossinia
Dracomonticola
Dracula
Drakaea
Dresslerella
Dressleria
Dryadella
Dryadorchis
Drymoanthus
Drymoda
Duckeella
Dunstervillea
Dyakia
Earina
Echinosepala
Eggelingia
Eleorchis
Elleanthus
Eloyella
Eltroplectris
Elythranthera
Embreea
Empusella
Encyclia
Entomophobia
Eparmatostigma
Ephippianthus
Epiblastus
Epiblema
Epidendrum
Epigeneium
Epilyna
Epipactis
Epipogium
Epistephium
Erasanthe
Eria
Eriaxis
Ericksonella
Eriochilus
Eriodes
Eriopsis
Erycina
Erythrodes
Erythrorchis
Esmeralda
Euanthe
Euchile
Eucosia
Eulophia
Eulophiella
Eurycentrum
Eurychone
Eurystyles
Evotella
Fernandezia
Flickingeria
Frigidorchis
Frondaria
Fuertesiella
Funkiella
Galeandra
Galearis
Galeola
Galeottia
Galeottiella
Gastrochilus
Gastrodia
Gastrorchis
Gavilea
Geesinkorchis
Gennaria
Genoplesium
Genyorchis
Geoblasta
Geodorum
Gerardoa
Glomera
Glossodia
Gomesa
Gomphichis
Gonatostylis
Gongora
Goodyera
Govenia
Gracielanthus
Grammangis
Grammatophyllum
Graphorkis
Grobya
Grosourdya
Guanchezia
Guarianthe
Gunnarella
Gymnadenia
Gymnochilus
Gynoglottis
Habenaria
Hagsatera
Hammarbya
Hancockia
Hapalorchis
Haraella
Harrisella
Hederorkis
Helleriella
Helonoma
Hemipilia
Hemipiliopsis
Herminium
Herpetophytum
Herpysma
Herschelianthe
Hetaeria
Hexalectris
Hexisea
Himantoglossum
Hintonella
Hippeophyllum
Hoehneella
Hofmeisterella
Holcoglossum
Holopogon
Holothrix
Homalopetalum
Horichia
Horvatia
Houlletia
Huntleya
Huttonaea
Hygrochilus
Hylaeorchis
Hylophila
Hymenorchis
Imerinaea
Ionopsis
Ipsea
Isabelia
Ischnogyne
Isochilus
Isotria
Jacquiniella
Jejosephia
Jumellea
Kefersteinia
Kegeliella
Kingidium
Kionophyton
Koellensteinia
Kraenzlinella
Kreodanthus
Kryptostoma
Kuhlhasseltia
Lacaena
Laelia
Lankesterella
Lecanorchis
Lemurella
Lemurorchis
Leochilus
Lepanthes
Lepanthopsis
Lepidogyne
Leporella
Leptoceras
Leptotes
Lesliea
Leucohyle
Ligeophila
Limodorum
Liparis
Listera
Listrostachys
Lockhartia
Loefgrenianthus
Ludisia
Lueddemannia
Luisia
Lycaste
Lycomormium
Lyperanthus
Lyroglossa
Macodes
Macradenia
Macroclinium
Macropodanthus
Malaxis
Malleola
Manniella
Margelliantha
Masdevallia
Maxillaria
Mediocalcar
Megalorchis
Megalotus
Megastylis
Meiracyllium
Mesadenella
Mesadenus
Microchilus
Microcoelia
Micropera
Microsaccus
Microtatorchis
Microterangis
Microthelys
Microtis
Miltonia
Miltoniopsis
Mobilabium
Monadenia
Monomeria
Monophyllorchis
Mormodes
Mormolyca
Muscarella
Mycaranthes
Myoxanthus
Myrmechis
Myrmecophila
Myrosmodes
Mystacidium
Nabaluia
Nageliella
Neobathiea
Neobenthamia
Neobolusia
Neoclemensia
Neocogniauxia
Neofinetia
Neogardneria
Neogyna
Neolindleya
Neomoorea
Neotinea
Neottia
Neottianthe
Nephelaphyllum
Nephrangis
Nervilia
Neuwiedia
Nidema
Nigritella
Nothodoritis
Nothostele
Notylia
Oberonia
Oberonioides
Octarrhena
Octomeria
Odontochilus
Odontoglossum
Odontorrhynchus
Oeceoclades
Oeonia
Oeoniella
Oestlundia
Oestlundorchis
Oligophyton
Oliveriana
Omoea
Oncidium
Ophidion
Ophioglossella
Ophrys
Orchipedum
Orchis
Oreorchis
Orestias
Orleanesia
Ornithocephalus
Ornithochilus
Orthoceras
Ossiculum
Otochilus
Otoglossum
Otostylis
Oxystophyllum
Pabstia
Pachites
Pachyplectron
Pachystoma
Palmorchis
Panisea
Panmorphia
Paphinia
Paphiopedilum
Papilionanthe
Papillilabium
Papuaea
Paracaleana
Paradisanthus
Paraphalaenopsis
Parapteroceras
Pecteilis
Pedilochilus
Pelatantheria
Pelexia
Penkimia
Pennilabium
Peristeranthus
Peristeria
Peristylus
Perrieriella
Pescatoria
Phaius
Phalaenopsis
Pheladenia
Pholidota
Phragmipedium
Phragmorchis
Phreatia
Phymatidium
Physoceras
Physogyne
Pilophyllum
Pinalia
Pinelianthe
Piperia
Pityphyllum
Platanthera
Platycoryne
Platylepis
Platyrhiza
Platystele
Platythelys
Plectorrhiza
Plectrelminthus
Plectrophora
Pleione
Pleurothallis
Pleurothallopsis
Plocoglottis
Poaephyllum
Podangis
Podochilus
Pogonia
Pogoniopsis
Polycycnis
Polyotidium
Polystachya
Pomatocalpa
Ponera
Ponerorchis
Ponthieva
Porolabium
Porpax
Porphyrodesme
Porphyroglottis
Porphyrostachys
Porroglossum
Porrorhachis
Potosia
Praecoxanthus
Prasophyllum
Prescottia
Pristiglottis
Promenaea
Prosthechea
Pseuderia
Pseudocentrum
Pseudoctomeria
Pseudogoodyera
Pseudolaelia
Pseudorchis
Pseudovanilla
Psilochilus
Psychilis
Psychopsis
Pterichis
Pteroceras
Pteroglossa
Pteroglossaspis
Pterostemma
Pterostylis
Pterygodium
Pygmaeorchis
Pyrorchis
Quekettia
Quisqueya
Rangaeris
Rauhiella
Reichenbachanthus
Renanthera
Restrepia
Restrepiella
Restrepiopsis
Rhaesteria
Rhinerrhiza
Rhinerrhizopsis
Rhipidoglossum
Rhizanthella
Rhomboda
Rhynchogyna
Rhyncholaelia
Rhynchostele
Rhynchostylis
Ridleyella
Rimacola
Risleya
Robiquetia
Rodriguezia
Roeperocharis
Rossioglossum
Rubellia
Rudolfiella
Saccoglossum
Saccolabiopsis
Sacoila
Sanderella
Sarcanthopsis
Sarcinula
Sarcochilus
Sarcoglottis
Sarcoglyphis
Sarcophyton
Sarcostoma
Satyrium
Saundersia
Sauroglossum
Scaphosepalum
Scaphyglottis
Scelochilus
Schiedeella
Schistotylus
Schizochilus
Schoenorchis
Schomburgkia
Schwartzkopffia
Scuticaria
Sedirea
Segiddolia
Seidenfadenia
Selenipedium
Serapias
Sertifera
Sievekingia
Sigmatostalix
Silvorchis
Sirhookera
Skeptrostachys
Smithorchis
Smithsonia
Smitinandia
Sobennikoffia
Sobralia
Solenangis
Solenidium
Solenocentrum
Soterosanthus
Spathoglottis
Specklinia
Sphyrarhynchus
Spiculaea
Spiranthes
Stalkya
Stanhopea
Staurochilus
Stelis
Stellilabium
Stenia
Stenocoryne
Stenoglottis
Stenoptera
Stenorrhynchos
Stephanothelys
Stereochilus
Stereosandra
Steveniella
Stictophyllum
Stigmatodactylus
Stigmatosema
Stolzia
Styloglossum
Suarezia
Summerhayesia
Sunipia
Sutrina
Svenkoeltzia
Sylphia
Systeloglossum
Taeniophyllum
Taeniorrhiza
Tainia
Tangtsinia
Telipogon
Tetramicra
Teuscheria
Thaia
Thecopus
Thecostele
Thelasis
Thelychiton
Thelymitra
Thelyschista
Thrixspermum
Thulinia
Thunia
Thysanoglossa
Tipularia
Tolumnia
Townsonia
Trachoma
Traunsteinera
Trevoria
Trias
Tribulago
Triceratorhynchus
Trichocentrum
Trichoceros
Trichoglottis
Trichopilia
Trichosalpinx
Trichotosia
Tridactyle
Trigonidium
Triphora
Trisetella
Trizeuxis
Tropidia
Tsaiorchis
Tuberolabium
Tylostigma
Uleiorchis
Uncifera
Unguella
Vanda
Vandopsis
Vanilla
Vargasiella
Vasqueziella
Ventricularia
Vrydagzynea
Waireia
Warmingia
Warrea
Warreella
Warreopsis
Wullschlaegelia
Xenikophyton
Xerorchis
Xylobium
Yoania
Ypsilopus
Ypsilorchis
Zeuxine
Zhukowskia
Zootrophion
Zygopetalum
Zygosepalum
Zygostates