Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Combretaceae, R. Br.

Familles inclusesMyrobalanaceae, Shaeae, Strephonemataceae, Terminaliaceae

Description

Distribution

Carte de repartition des CombretaceaeLa famille est originaire des régions tropicales et subtropicales du monde entier, bien que seuls les genres Combretum et Terminalia aient des aires de répartitions couvant tous les continents, les autres genres ayant en général une distribution limitée à un continent. Les Terminalia sont des composants importants des forêts primaires et secondaires, tandis ques les Lumnitzera et les Laguncularia sont caractéristiques de certaines mangroves.

Appareil végétatif

Il s'agit d'arbres, d'arbustes et de lianes persistants ou plus rarement caducs. Les espèces lianescentes, presque toujours ligneuses, ont des tiges grimpantes, soit convolutées, soit aggripantes par le biais de crochets situés à la base des pétioles. Les feuilles, opposées, verticillées ou alternes, exstipulées, sont simples et entières, les marges étant très exceptionellement crénelées, et le limbe étant penninervé.

Reproduction

Les fleurs sont généralement bisexuées, plus rarement unisexées (andromonecie ou exceptionellement dioecie). Elles sont groupées en épis ou en racèmes allongés ou subcapités et axillaires, ou en panicules axillaires ou terminaux. Elles sont actinomorphes, parfois subzygomorphes. Le périanthe se compose de 4-5, rarement 6 ou 8 sépales soudés, imbriqués ou valvaires, parfois très réduits, rarement accrescnts (Calycopteris), et de 4-5 pétales libres, imbriqués ou valvaires, parfois absents, insérés sur le sommet du receptacle ou parfois près du disque (Meiostemon). Le receptacle est frequemment composé de deux parties : une partie basale adné à l'ovaire, sauf chez Strephonema, et d'une partie apicale tubulaire plus ou moins longue portant les sépales. L'androcée est diplostémone et opposisépales, parfois réduit (4 étamines chez Meiostemon), avec des étamines libres, exsertes ou incluses, avec des anthères dorsifixes et versatiles, rarement adnées aux filaments, à la dehiscence longitudinale. Le disque est intrastaminal, parfois très réduit ou absent. L'ovaire est infère (semi-infère chez Strephonema), unloculaire, avec 2-6 ovules anatropes pendants sur un placenta apical, un seul se développant à maturité. Le style est libre, hormis chez Quisaqualis et chez quelques espèces de Combretum, ou il est adné à la partie supérieure du receptacle.

Le fruit est pseudocarpique, sec ou charnu, stipité ou sessile, généralement indehiscent ou plus rarement tardivement dehiscent, frequemment ailé de diverses façons. Il s'agit de drupes souvent samaroides, plus rarement de capsules ou de samares. Les graines sont dépourvues d'albumen, et les plantules possèdent 2-4 cotylédons aux pétioles parfois connés jusqu'à l'apex. La plupart des espèces sont pollinisées par les insectes, et la dispersion des graines se fait souvent par voie aquatique, parfois marine (Lumnitzera, Terminalia catappa), sinon elle est anémophile et facilité par des ailes papyracées. La germination est phanerocotylée, or cryptocotylée.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Anogeissus
Buchenavia
Bucida
Calopyxis
Calycopteris
Combretum
Conocarpus
Dansiea
Guiera
Laguncularia
Lumnitzera
Macropteranthes
Melostemon
Pteleopsis
Quisqualis
Strephonema
Terminalia
Terminaliopsis
Thiloa