Plantes et botanique

Espèces

connues : 0

décrites : 0

taux : 0 %

Magnolia, L. , Sp. Pl. 535 (1753).

Synonymie Kobus

Description

Distribution

On trouve les Magnolia à la fois sur le continent américain (Caraïbes, sud-est de l'Amérique du nord, Amérique centrale) et sur le continent asiatique (Asie du sud-est).

Description

Il s'agit d'arbres et d'arbustes caducs, plus rarement persistants. Les feuilles sont alternes, plus rarement pseudoverticillées à l'extremité des rameaux, simples et entières, munies de stipules caducs libres ou adnés à la base du pétiole. Les fleurs, actinomorphes et bisexuées, sont solitaires ou groupées par 2-3 en fascicules axillaires ou terminaux. Elles sont protogynes. Le périanthe se compose de 9-21 tépales disposés sur 3 verticilles distincts. Les nombreuses étamines libres, aux filets courts et aux anthères à dehiscence introrse ou latérale sont disposées en spirale sur un torus allongé, portant aussi un ovaire supère constitué par de nombreux carpelles sessiles et libres disposés sur les mêmes spirales que pour les étamines. Dans le jeune âge, une spathe de grande taille enveloppe le tout. Les grains de pollen ont une disposition cruciée primitive. Le thalamus s'accroît après la fécondation. Après que les diverses pièces florales, carpelles exceptés, soient tombés, les carpelles deviennent des follicules coaslescents, coriaces ou ligneux, dehiscents par leur suture dorsale, d'où sortent deux graines à maturité. Celles-ci, appendues à l'extrémité du raphé par un filament soyeux, renferment un important albumen et un petit embryon. La graine, orange ou rouge, oleagineuse, rappelle une drupe, puisque constituée d'une sarcotesta, d'une sclerotesta et d'une amande renfermant albumen et embryon , il s'agit là encore d'un caractère primitif.

Informations complémentaires

Ce genre, nommé en l'honneur du médecin et botaniste français Pierre Magnol (1638 - 1715), est le plus important de la famille. Il comprend un grand nombre d'espèces ornementales, mais aussi quelques autres dont le bois peut être utilisé.

Magnolia virginiana

L. , Sp. Pl. 535.

filter reset
Syn. : Magnolia australis, M. fragrans, M. glauca

Distribution

Amérique subtropicale et tempérée (est des Etats-Unis : de la Floride et du Texas jusqu'au Missouri et au New Jersey). Marais, savannes humides, à basse altitude.

Description

Arbre ou arbute persistant (haut : 10-30 m), parfois polycaule, à l'écorce gris sombre. Feuilles obovales, ovales ou elliptiques (long : 6-22 cm, large : 2,5-7 cm), plus ou moins coriaces, au revers plus ou moins pubescent, à la base cuneiforme, à l'apex aigu à courtement acuminé. Fleurs solitaires et axillaires, parfumées (diam : 5-8 cm), avec des tépales blanc crème, avec 60-90 étamines étamines aux filets blancs et 19-33 carpelles. Fruits ellipsoides à globuleux (long : 2,5-5 cm, large : 1,5-3 cm), composés de carpelles glabres.

Informations

Certaines tribus amérindiennes utilisaient une decoction de Feuilles et d'écorce de cet Arbre comme hallucinogène, ou pour traiter les coups de froid.
  • Magnolia virginiana