Plantes et botanique

Espèces

connues : 0

décrites : 0

taux : 0 %

Mimusops, L. , Sp. Pl. 1: 349 (1753).

Description

Distribution

Le genre est paléotropical, mais est essentiellement concentré en Afrique.

Description

Il s'agit d'arbres ou d'arbustes persistants, aux feuilles alternes, simples et entières, très fréquemment coriaces. Les fleurs, solitaires ou groupées en fascicules pauciflores et axillaires, sont actinomorphes et bisexuées. Elles se composent de 8 sépales libres ou connés à la base, bisériés, de 8 pétales soudés à la base en un tube court, bisériés et legerement inégaux, chaque pétales étant pourvu d'appendices latéraux, de 8 étamines adnées au tube corollaire, de 8 staminodes triangulaires, dont les extremités tendent à se courber sur le centre de la fleur, et d'un ovaire supère à 8 loges. Les fruits sont des baies.

Mimusops maxima 

(Poiret) Vaughan , in Maurit. Inst. Bull. i. 1. 56 (1937).

filter reset
Syn. : Imbricaria maxima, I. commersonii, Mimusops imbricaria, M. commersonii

Distribution

Océan indien (Réunion, Maurice). Endémique. Forêts.

Description

Arbre persistant. Feuilles elliptiques (long : 65-130 mm, large : 30-80 mm), coriaces, base cunéiforme, apex obtus, marges entières, pétiole glabre (long : 20-50 mm). Inflorescences : fascicules axillaires de 1-3 fleurs. Fleurs : sépales lancéolés (long : 10-142 mm), pétales : blancs et elliptiques (long : 11-12 mm), laciniés. Fruits : baies globuleuses à piriformes (diam : 50-70 mm).
  • Mimusops maxima