Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Tamaricaceae, Link

Familles inclusesReaumuriaceae, Tamariscaceae

Description

Distribution

Carte de repartition des TamaricaceaeLa famille se rencontre dans les régions côtières ou les steppes d'Afrique et d'Eurasie.

Appareil végétatif

Les Tamaricaceae sont une famille d'arbustes ericoïdes ou de petits arbres généralement caducs. Ce sont des halophytes ou des xérophytes, aux rameaux fins portant des feuilles alternes, généralement sessiles, exstipulées, aciculaires ou squamiformes.

Anatomie

L'anatomie montre un periderme sous épidermique, un parenchyme cortical avec de nombreuses sclérites, un pericycle hétérogène mais les macles d'oxalate de calcium sont rares. Les feuilles présentent souvent des tissus secreteurs de sel.

Reproduction

Les fleurs, actinomorphes et généralement bisexuées, minuscules, sont groupées en racèmes ou en panicules axillaires, et sont rarement solitaires et dépourvues de bractées (Reaumuria).

Les 4-5 sépales sont libres, de même que les 4-5 pétales. Les 4-10 étamines, quelquefois plus nombreuses, sont libres ou legerement connées à la base. Les anthères sont biloculaires, à dehiscence longitudinale. Les grains de pollen peuvent être trinucléés, simples ou en tétrades. Pétales et étamines sont insérés sur un disque nectarifère charnu. L'ovaire est supère, avec 2-5 carpelles soudés formant une loge unique. Les ovules sont nombreux, et la placentation est périétale, plus rarement séptée ou basale. Les styles sont généralement libres, et chez certaines espèces, les stigmates sont sessiles (Myricaria).

Le fruit est une capsule conique, à déhiscence dorsale. Les graines, avec ou sans albumen, sont parfois ailées, mais plus fréquemment recouvertes de longs poils ou dotées d'une touffe de poils à l'apex. L'embryon est droit, et les cotylédons sont plats.

Classification et phylogénie

Les Tamaricaceae sont probablement très proches des Frankeniaceae, et forment parfois avec ces dernières l'ordre des Tamaricales. Les trois genres sont regroupés en deux tribus.

Les Reaumurieae comprennent les espèces du genre Reaumuria. Ces deux genres ont des fleurs solitaires et des graines albuminées. Les Reaumuria sont des arbustes ou des sous-arbrisseaux halophytes originaires des régions est de la Méditerranée et d'Asie centrale. Les fleurs solitaires sont terminales, avec des pétales colorés portant chacun 2 appendices longitudinaux sur la face interne. Les étamines sont nombreuses, libres, ou plus ou moins soudées en 5 faisceaux opposés aux 5 pétales. L'ovaire porte 5 styles et contient peu de graines.

Les Tamarisceae comprennent Tamarix et Myricaria, tous deux caractérisés par des fleurs nombreuses en épis ou en grappes, et de nombreuses graines sans albumen. Les Tamarix sont des arbustes et de petits arbres halophytes originaires des régions est de l'Europe, des régions méditerranéennes, d'Afrique du nord, du nord-est de la Chine et d'Inde. L'inflorescence est portée sur les rameaux latéraux ligneux ou sur les jeunes pousses terminales. Le genre Myricaria groupe des sous-arbrisseaux distribués en Europe, en Chine et en Asie centrale. L'inflorescence est une longue grappe, les fleurs possèdent 10 étamines soudées ou connées à la base, et l'ovaire est couronné par 3 stigmates sessiles.

Intérets

Chez les Tamaricaceae, de nombreuses espèces ornementales (Tamarix gallica en particulier) sont fréquemment cultivées. Plusieurs espèces du genre Reaumuria sécrètent du chlorure de sodium, en quantité suffisamment importante pour qu'il puisse être récolté.

D'autre part, certaines espèces de Tamarix (T. articulata, le tlaia) fournissent au Sahara et en Inde le takaout, galle d?insecte riche en matière tannante. Une autre espèce d'Afrique occidentale (T. mannifera) sécrète une manne sucrée, à la suite d'une piqûre de la cochenille Eriococcus mannifer.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Myricaria
Reaumuria
Tamarix