Plantes et botanique

Familles

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Description

Description

Les Violales constituent un groupe botanique au sens très large, dans lequel sont réunies des plantes aussi variées que nombreuses, puisqu'il s'agit pratiquement de toutes les Dialypétales à placentation pariétale, d'où l'ancien nom de Parietales donné à ce groupe. De par l'extraordinaire diversification des plantes qui le constituent, l'ordre des Violales a donné lieu à de multiples controverses quant à sa valeur systématique. Il est continuellement sujet à des révisions nouvelles et fondamentales. Le terme de Pariétale, correspondant à un ordre si vaste et si divers, est souvent abandonné de nos jours. Le nombre de familles et, par surcroît, de genres et d'espèces est très élevé.

Un groupe aussi vaste possède naturellement des représentants sur toute la surface du globe. La répartition géographique des différents groupes peut cependant être particulière à telle ou telle famille. Celle, importante, des Violaceae est répandue dans le monde entier, surtout dans les régions tropicales et subtropicales, où elle peut se présenter sous les formes les plus diverses, telles des lianes, des arbrisseaux ligneux ou de véritables arbres, contraste saisissant avec les petites violettes herbacées qui sont les seuls représentants de la famille dans les zones tempérées.

Tous les types sont représentés chez les Violales : plantes herbacées, annuelles, bisannuelles ou vivaces, lianes, arbres et arbustes. Les familles les plus représentatives sont les Violaceae, les Cistaceae, les Tamaricaceae et les Cucurbitaceae, auxquelles on rattache un certain nombre de familles surtout tropicales. Les fleurs sont construites sur le type pentamère, et l'ovaire, souvent formé de trois carpelles, est uniloculaire à placentation pariétale.

Les affinités phylogénétiques de l'ordre des Violales sont diverses, et plusieurs groupes ou familles possèdent, de par la complexité de l'ensemble de leurs caractères, une place discutable au sein de la classification botanique. L'ensemble des caractères floraux de la famille des Tamaricacées montre une telle convergence avec ceux de la famille des Salicaceae, faisant partie de l'ordre voisin des Salicales, que les <em>Tamarix</em> sont fréquemment appelés "saules des régions arides". Les Tamaricaceae montrent également une affinité avec les Violaceae. La concrescence du calice et de la corolle à leur base, en une coupe profonde, contribue à faire placer la famille des Passifloraceae parmi un autre ordre voisin de celui des Violales, les Passiflorales. La famille des Begoniaceae est à peu près réduite au genre <em>Begonia</em>. Ce dernier, par sa placentation axile, n'a donc aucune affinité avec les Violanae vraies. Il existe cependant chez les Begoniaceae un tout petit genre (<em>Hillebrandia</em>) dont la placentation est pariétale. Il est donc facile de concevoir un doute quant à la place légitime de cette famille dans la systématique. L'ordre des Violales a ses origines dans le même stock floristique ancestral dont sont issues notamment les lignées des Magnoliidae et des Rosales-Myrtales.

Parfois, l'ordre est amputé des Tamaricaceae et des Frankeniaceae (Tamaricales) ou des Cucurbitaceae et des Begoniaceae (Cucurbitales).