Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Passifloraceae, Jussieu

Familles inclusesModeccaceae, Paropsiaceae

Description

Distribution

Carte de repartition des PassifloraceaeLa famille est originaire des régions tropicales et subtropicales du monde entier. Le grand genre Passiflora est distribué dans les régions chaudes des Amériques, avec quelques espèces d'Asie et d'Australasie, et une espèce endémique de Madagascar. Suite à leurs importations, quelques espèces du genre se sont naturalisées bien en dehors de leur aire de distribution habituelle. L'autre grand genre de la famille, Adenia, est natif d'Afrique tropicale et d'Asie. Les autres genres, limités pour la plupart à une ou quelques espèces, sont originaires d'Afrique tropicale et subtropicale.

Appareil végétatif

Les Passifloraceae sont des arbres, des arbustes, des herbes et souvent des lianes herbacées ou ligneuses. Chez ces dernières, l'accrochage au support se fait par le biais de vrilles spiralées et axillaires, correspondant à des pédicelles stériles.

Les feuilles sont alternes, pétiolées, et possèdent frequemment de petites stipules généralement caduques. Le limbe est entier ou diversement lobé, aux marges entières ou diversement dentées. Chez quelques Passiflora sud américaines, le pétiole et les nervures principales des feuilles ont developpé des excroissances verruqueuses simulant les oeufs de certaines espèces d'insectes dont les larves les dévorent habituellement : cet ingénieux artifice encourage les adultes à aller pondre leur oeufs ailleurs, où leur progéniture sera moins en concurrence.

Anatomie

L'anatomie montre un bois secondaire comportant parfois des vaisseaux très volumineux. On rencontre des poils tecteurs simples et de l'oxalate de calcium en macles ou en prismes.

Reproduction

Les fleurs sont régulières et généralement bisexuées. Quand elles sont unisexuées, la plante est monoïque, sauf les Adenia qui sont dioiques. Elles sont solitaires, et dans ce cas souvent axillées par 3 bractées, ou groupées en cymes axillaires dichasiales ou monochasiales. Fréquemment, la première ou la derniere fleur de l'inflorescence est modifiée en une vrille.

Elles sont hypogynes ou perigynes. L'hypanthium est souvent creux et portant un gynophore ou un androgynophore central. Le perianthe se compose de 3-5 sépales libres ou connés à la base, persistants et imbriqués, et de 3-5 pétales parfois absents, libres ou soudés à la base, imbriqués. Le réceptacle est souvent terminé par un ou plusieurs verticilles de filaments pétaloïdes ou ressemblant à des étamines et formant une couronne concave à cupuliforme.

Les 3-5 étamines sont opposipétales, libres ou soudées à la base, souvent portées par un androgynophore (Passiflora). Les anthères, oblongues, sont biloculaires, basifixes ou versatiles, à dehiscence longitudinale. L'ovaire est supère, uniloculaire, avec 3-5 placentas pariétaux et de nombreux ovules anatropes. Les styles sont libres ou soudés. Les 3-5 stigmates sont capités ou discoïdes.

Le fruit est une baie indéhiscente (Passiflora) ou une capsule (Adenia). Les graines sont enveloppées d'un arille pulpeux et contiennent un albumen charnu et abondant, ainsi qu'un embryon droit.

Classification et phylogénie

De petits genres primitifs rattachent la famille aux Flacourtiaceae, notamment les genres Smeathmannia, Soyauxia et Barteria, arbustes au port érigé, dépourvus de vrilles et originaires d'Afrique. Les deux familles ont des ovaires à placentation pariétale, mais les Passifloraceae sont un peu plus évoluées car elles possèdent un calice perigyne, une corolle, une couronne et des vrilles. La famille est aussi jugée proche des Cucurbitaceae et des Loasaceae. La fleur de la passion, du genre Passiflora, est une des plus originale qui soit. Elle illustre parfaitement l'image d'une tentative évoluée de structuration florale, à qui la nature n'a pas donné suite.

Intérets

Le genre Passiflora donne des fruits comestibles. De nombreuses espèces sont en outre cultivées comme plantes ornementales. Environ 50 à 60 espèces de Passiflora ont des fruits comestibles, mais peu sont cultivées dans un but commercial. Passiflora quadrangularis, la barbadine, est cultivée sous les tropiques pour ses fruits comestibles juteux pouvant atteindre 25 cm de long. A Hawaii, Passilfora edulis var. flaviocarpa est à la base de toute une industrie des jus de fruit. En Australie, en Inde, au Sri Lanka, c'est Passiflora edulis qui est cultivée. Aux Antilles, Passiflora maliformis est la calebasse dont le jus rappelle celui du raisin. D'autres espèces sont cultivées localement dans les régions tropicales d'Amérique du sud.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Les espèces de la famille