Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Fouquieraceae, De Candolle

Description

Fouquieria splendens est parfois utilisée comme haie défensive. L'écorce ou la tige d'autres espèces de ce genre produisent une cire employée localement.

Distribution

Carte de repartition des FouquieraceaeLa famille est originaire des régions arides du nord du Mexique et du sud-ouest des Etats-Unis.

Appareil végétatif

Il s'agit d'arbustes ou de petits arbres caducs, d'apparence souvent cactoide, avec des rameaux courts et des rameaux longs. Le genre monospecifique Idria a des tiges généralement ramifiées, contrairement au genre Fouquieria qui a des tiges qui sont le plus souvent non ramifiées.

Les feuilles sont petites, alternes, succulentes, pétiolées, exstipulées et parfois fasciculées. Le limbe est simple, entier et à la nervation pennée. Elles sont généralement éphemères et rapidement caduques, ne se developpant qu'après la pluie. De ce fait, les fonctions photosynthétiques sont principalement transferées aux rameaux. Les feuilles des rameaux longs ont des pétioles durs, persistants comme épines à la chute du limbe foliaire.

Anatomie

Comme chez bon nombre de plantes succulentes, on peut observer un xylème parenchymateux servant à stocker de l'eau dans les rameaux.

Reproduction

Les fleurs sont actinomorphes à subzygomorphes, bisexuées, groupées en panicules ou en épis axillaires ou terminaux.

Elles se composent de 5 sépales libres, imbriqués et persistants, de 5 pétales soudés et imbriqués, jaunes (Idria) ou rouges (Fouquieria) formant une corolle tubulaire et legerement inégale. Les 10-15 étamines sont libres, uni- à biseriées, exsertes, parfois inégales (les étamines antesépales étant parfois plus grandes que les autres, simulant un second verticille). Les anthères, dorsifixes, sont biloculaires et à dehiscence longitudinale. L'ovaire est supère et comprend 3 carpelles soudés formant une loge unique à placentation axile en bas, mais avec une placentation pariétale vers le haut qui divise partiellement la loge en trois parties. Les ovules sont ascendants et anatropes. Le style est entier (Idria) ou ramifié (Fouquieria).

Le fruit est une capsule loculicide avec des graines oblongues et ailées, contenant peu d'albumen et un embryon droit aux cotylédons épais et plats. La germination est phanerocotylée.

Classification et phylogénie

La famille est parfois considérée comme un membre périphérique des Caryophyllales, ou rattachée aux Polemoniaceae, ou encore aux Ericales (M. Chase, 1998). Elle montre un parralelisme morphologique interessant avec les Didiereaceae, petite famille endémique de Madagascar. Il ne s'agit que d'une convergence évolutive, car les Didiereaceae sont proches des Cactaceae, et les Fouquieraceae, avec leur placentation pariétale, sont admises communément parmi les Violales.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Fouquiera
Idria