Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Frankeniaceae, S.F. Gray

Description

Distribution

Carte de repartition des FrankeniaceaeLa famille est subcosmopolite, grâce au genre principal Frankenia. Ce dernier est particulierement bien représenté dans les régions méditeranéennes et en australie. De par son caractère halophyte, la famille est bien représentée dans les milieux arides et en bordure de mer. Deux genres, Anthobryum et Niederleinia sont limités à l'Amérique du sud. Les deux derniers genres sont monospecifiques : Hypericopsis endémique du sud de l'Iran et Beatsonia, endémique de l'île de Sainte-Hélène.

Appareil végétatif

Les Frankeniaceae sont des plantes herbacées vivaces, rarement annuelles, souvent suffrutesentes, et des arbustes ou sous-arbrisseaux persistants. Ce sont des végétaux halophytes, et l'on trouve à leur surface de nombreuses glandes excretrices de sel.

Les feuilles sont decussées ou verticillées par quatre, simples, entières et exstipulées. Le limbe présente souvent des marges révolutées, ce qui est une adaptation à la sécheresse.

Reproduction

Les fleurs sont régulières et bisexuées, sauf chez Niederleina où elles sont unisexuées, la plante étant monoïque ou dioïque. Elles sont généralement disposées en cymes terminales ou axillaires, mais peuvent être aussi solitaires.

Le calice est tubulaire, et formé de 4-6 sépales courts, connés et indupliqués. Les 4-6 pétales, sont libres et très généralement onguiculés. Les onglets sont courts convergeants chez Anthobryum, ou longs et insérés dans le tube calicinal (Frankenia). Chaque pétale a une écaille à la base du limbe élargi, qui se prolonge sur les côtés de l'onglet. Il y a normalement 6 étamines, parfois moins nombreuses ou au nombre de 24 chez Hypericopsis. Elles se disposent en deux verticilles souvent inégaux, parfois soudées à la base de l'ovaire, parfois libres. Les anthères versatiles sont biloculaires, extrorses et à déhiscence longitudinale. L'ovaire est supère, formé de 2-4 carpelles soudés, à 1 seule loge contenant 1-4 placentas pariétaux. Les ovules, peu nombreux ou nombreux, sont anatropes, érigés, ou dotés d'un long pédoncule recourbé. Le style est simple et possède un stigmate à 2-3 lobes. Chez Niderleinia, l'ovaire ne possède qu'un seul placenta.

Le fruit est une capsule à déhiscence longitudinale restant enchassée dans le calice persistant. Les graines sont généralement nombreuses, avec albumen et l'embryon droit. Chez Niederleinia, le fruit est monosperme.

Classification et phylogénie

Malgré ses feuilles opposées, c'est une famille très voisine des Tamaricaceae.

Intérets

La famille est peu importante d'un point de vue économique. Certaines espèces sont des plantes ornementales originales. Frankenia ericifolia est utilisé dans les îles de Macaronesie pour empoisonner les poissons. On brûle Frankenia berteroana, un petit arbuste du Chili, afin de récolter le sel contenu dans ses cendres.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés