Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Pyrolaceae, Dun.

SynonymiePirolaceae

Familles inclusesMonotropaceae

Description

Distribution

Carte de repartition des PyrolaceaeLa famille se rencontre principalement dans les régions tempérées froides de l'hémisphère nord et dans l'Arctique, mais quelques espèces sont localisées au Mexique et aux Antilles.

Appareil végétatif

Les Pyrolaceae sont une famille de plantes vivaces à feuilles persistantes et aux rhizomes rampants. Les feuilles sont généralement alternes, simples, aux marges entières ou dentées, et exstipulées. Eles sont frequemment groupées en rosettes basales.

Certains genres sont des végétaux achlorophylliens, plus ou moins saprophytes. Parmis eux, les Monotropa, qui poussent au pieds d'arbres, où ils parasitent leurs racines. En fait, les choses sont un peu plus complexes : c'est un champignon qui parasite l'arbre, mais le monotrope profite de ce parasitisme en détournant une partie des substances volées par le champignon à l'arbre. Les essais pour cultiver ces plantes ont généralement échoué, et plusieurs détails de leur structure sont encore inconnus. Leur appareil végétatif est assez réduit, et comme tout végétaux dépourvus de chlorophylles, ils sont blanchâtres ou bruns, leurs feuilles sont réduites et prennent la forme d'écailles.

Reproduction

Les fleurs sont terminales, groupées en grappes, en cymes, ou solitaires. Elles sont actinomorphes et bisexuées. Le perianthe se compose de avec 4-5 sépales libres ou soudés à la base, imbriqués, et des 4-5 pétales libres ou plus rarement légèrement soudés. Il y a 8-10 étamines libres, disposées sur 2 verticilles, le verticille interne étant opposé aux sépales, le verticille externe opposé aux pétales. Les anthères sont libres et leur dehiscence est poricide. Le pollen est généralement groupé en tétrades. Les étamines et les pétales sont souvent situés sur le bord d'un disque nectarifère. L'ovaire est supère, composé de 4-5 carpelles soudés, avec 4-5 loges incomplètes aux placentas épais, charnus et axiles. Les ovules sont nombreux, petits et anatropes. Le style est simple, droit, incliné vers le bas.

Le fruit est une capsule loculicide contenant de très nombreuses et très petites graines dispersées par le vent. Elles contiennent un embryon minuscule et indifférencié.

Classification et phylogénie

Les Pyrolaceae sont très proches des Ericaceae, et parfois incluses parmi elles en tant que sous-famille. Mais elles en diffèrent par un port herbacé, un ovaire partiellement septé et un embryon indifférencié.

On peut distinguer deux sous familles.

Les Pyroloideae comprennent quatre genres des régions circumpolaires et montagnardes de l'hémisphère nord : Pyrola, Chimaphila, Moneses et Orthilia.

Les Monotropoideae, dont la répartition est plus variée et étendue que la sous-famille précédente, groupe les Monotropa et genre alliés, plantes achlorophylliennes et plus ou moins saprophytes. Cette sous famille est parfois individualisée en tant que Monotropaceae.

Intérets

Certaines espèces sont utilisées localement en médecine traditionelle.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés