Plantes et botanique

Espèces

connues : 0

décrites : 0

taux : 0 %

Aquilegia, L. , Sp. Pl. 1: 533. 1753

Description

Distribution

Le genre est originaire des régions tempérées et boréales de l'hemisphere nord.

Description

Il s'agit de plantes herbacées vivaces et rhizomateuses. Les feuilles, basales et caulinaires, ces dernieres étant alternes et progressivement sessiles, sont uni- à triternées, et composées de folioles lobées, aux marges crenelées. Les fleurs (FF = 5S + 5P + nE + 5-10C), actinomorphes et bisexuées, sont solitaires ou groupées par 2-10 en cymes terminales, avec des bractées foliacées non involucrales. Elles se composent de 5 sépales libres et pétaloides, de 5 pétales libres, chacun étant normalement munis d'un éperon nectarifère dirigé vers l'arriere, de nombreuses étamines, les internes étant parfois transformées en staminodes scaliformes, et d'un ovaire supère constitué de 5-10 carpelles libres. Les fruits sont des follicules sessiles et aggrégés.

Illustrations

illus illus illus illus Aquilegia vulgaris. De gauche droite : diagramme floral, dtail d'une fleur (p, ptales peron ; s, spales ptaloides), coupe longitudinale d'une fleur et dtail d'une infructescence

Aquilegia vulgaris

L. , Sp. Pl. 1: 533. 1753

filter reset
Nom francophone : Ancolie commune

Distribution

Europe tempérée, naturalisé ailleurs (Amérique du nord). Cultivé. Bord des chemins, lisière des forets, surtout sur sols basiques, jusqu'à 1500 m. Floraison : V-VII.

Description

Vivace rhizomateuse (haut : 30-72 cm). Feuilles biternées (long : 10-30 cm), composées de folioles bi- ou trilobées (long : 15-47 mm). Fleurs solitaires (diam : 3-5 cm), aux sépales bleus à pourpres, lancéolés ovales (long : 15-25 mm), aux pétales bleus ou pourpres, oblongs (long : 10-13 mm), avec un éperon bleu ou pourpre (long : 14-25 mm), aux étamines saillantes. Follicules pubescents et glanduleux (long : 15-25 mm).

Informations

Cette espèce s'hybride souvent avec d'autres espèces du genre dans les jardins dont elle s'échappe fréquemment, ainsi que des formes à fleurs doubles, pour se naturaliser. C'est aussi une plante toxique, que l'on a employer pour traiter certains troubles du foie et les abcès cutanés, sans résultats probants.
  • Aquilegia vulgaris
  • Aquilegia vulgaris