Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Balsaminaceae, A. Richard, in J.B.G.M. Bory de Saint-Vincent 1822. Dict. Class. Hist. Nat. 2: 173.

Familles inclusesHydroceraceae, Impatientaceae

Description

Distribution

Carte de repartition des BalsaminaceaeLa famille est originaire des régions tempérées à subtropicales d'Eurasie, d'Afrique, d'Amérique du nord et d'Amérique centrale. Ses représentant, dont l'immense majorité appartient au genre Impatiens, affectionnent les lieux humides.

Appareil végétatif

Ce sont des plantes herbacées annuelles ou vivaces, exceptionellement arbustives ou épiphytes. Les tiges sont généralement succulentes, dressées, et s'enracinent frequemment au niveau des noeuds inférieurs.

Les feuilles, opposées ou pseudocerticillées, spiralées, sont simples, à la nervation pennée et aux marges dentées à crenelées, parfois glanduleuses. Elles sont exstipulées, mais le pétiole possède parfois deux glandes stipulaires à la base.

Reproduction

Les fleurs résupinées sont groupées en racèmes ou en pseudo-ombelles axillaires ou subterminaux, plus rarement solitaires ou fasciculées. Bisexuées et protandres, elles sont très zygomorphes , principalement de part leur périanthe. Chez Impatiens, il y a souvent un dimorphisme floral, avec des fleurs cleistogames et d'autres de grande taille et remarquables mais produisant rarement des graines viables. 

Celui ci possède 3 sépales inégaux, parfois au nombre de 5, les latéraux étant réduits, connés ou libres (Hydrocera), entiers ou dentés, l'inférieur étant grand, pétaloide, résupiné, généralement naviculaire mais parfois funneliforme ou sacciforme, et fortement contracté en un éperon nectarifère, plus ou moins long et droit, rarement bilobé ou absent. Les 5 pétales sont libres et inégaux, les inférieurs étant unis en paires bilobées, les ailes, et les lobes supérieurs sont généralement plus longs que les autres.

Les 5 étamines alternipétalres sont plus ou moins connées en un anneau ou un capuchon saillant et caduc, les filaments étant courts et plats, munis d'un appendage scaliforme interne, et les anthères étant biloculaires, conniventes, introrses, à dehiscence longitudinale ou poricide. L'ovaire est supère, et possède 4-5 loges carpellaires, chacune renfermant deux ou plus ovules anatropes, sur des placdentas axiles. Le style, parfois absent, est unique, et il y a 1-5 stigmates. 

Le fruits est une baie (Hydroceras) ou plus frequemment une capsule loculicide, à 4-5 valves, charnue, dont la dehiscence est fortement elastique. A maturité, la déhiscence septifrage se produit par contact, les valves s'enroulent vers l'intérieur à partir de la base dans une explosion violente audible à l'oreille humaine. Les graines, dispersées par l'explosion des valves, sont depourvues d'endosperme et possèdent un testa lisse ou tuberculeux. L'embryon est droit. La germination est phanerocotylée.

Classification et phylogénie

La position des Balsaminaceae est très contestée : H. Melchior (1964) les place dans l'ordre des Sapindales tandis qu'Emberger (1960) les classe, avec doute, dans les Terebinthales. La présence d'un éperon chez les fleurs a entraîné une association avec les Geraniaceae et les Tropaeolaceae, mais l'éperon est ici une excroissance du calice, alors que dans les autres familles, il a pour origine la corolle.

Intérets

Le seul intérêt économique de la famille réside dans la culture ornementale des Impatiens.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Hydrocera
Impatiens
Impatientella