Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Ebenaceae, Gurke

SynonymieDiospyraceae

Familles inclusesGuaiacanaceae

Description

Distribution

Carte de repartition des EbenaceaeLa famille est pantropicale, mais très concentrée dans les forets humides de basse altitude de l'archipel malais, où on dénombre environ 200 espèces. Elle est également abondante en Afrique tropicale et en Amérique latine. Quelques espèces sont situées dans la zone tempérée chaude de l'hémisphère nord. La majorité des espèces ne forme pas de peuplements, mais se retrouve sous forme d'individus isolés.

Appareil végétatif

Les Ebenaceae sont une famille de petits arbres et d'arbustes persistants ou caducs, aux rameaux exceptionellement épineux. L'écorce de ces arbustes ou de ces petits arbres est généralement noire. Les feuilles sont alternes, rarement opposées, simples, entières et exstipulées. Il n'y a pas de latex.

Reproduction

Les fleurs, actinomorphes, sont généralement unisexuées : les Ebenaceae sont dioiques ou polygames. Les fleurs mâles sont généralement groupées en cymes axillaires, parfois fasciculées ou solitaires, tandis que les fleurs femelles sont plus fréquemment solitaires et axillaires.

Le calice comporte 3-4 sépales, libres ou soudés à la base, persistants et croissant lors de la fructification chez les fleurs femelles ou bisexuées. Il y a 3-7 pétales plus ou moins soudés, aux lobes convolutés.

Chez les fleurs mâles ou bisexuées, les étamines, épipétales, sont biseriées, au nombre de deux ou quatre fois le nombre des lobes de la corolle, mais leur nombre peut aller jusqu'à 120. Elles sont fixées sur le tube de la corolle ou sur le réceptacle de la fleur, ou encore sur les deux. Les fleurs mâles possèdent parfois un pistillode.

Chez les fleurs femelles, les étamines sont remplacées par des staminodes, moins nombreuses. L'ovaire, supère, est composé de 2-8 carpelles soudés, et est creusé de 2-8 loges généralement divisées en deux par une fausse cloison délimitant des compartiments uni- ou biovulés. Ces derniers sont pendants et apicaux. Il y a 2-8 styles libres ou soudés à la base, et les stigmates sont entiers ou bilobés.

Le fruit, parfois sec et coriace mais dont l'ouverture spontanée est rare, est ordinairement charnu et forme une baie, celle-ci étant souvent plus ou moins entourée par le calice accrescent. Les 1-16 graines sont disposées radialement, et comprimées sur le côté. Elles possèdent un tégument mince et un albumen abondant, cartilagineux ou dur, ruminé.

Classification et phylogénie

Alors que la famille voisin des Sapotaceae compte de nombreux genres, les Ebenaceae ne groupent que 2 genres, englobant environ 500 espèces, selon les conceptions des différents auteurs et l'état des recensements, avec un tiers des espèces en Asie, un tiers en Afrique et à Madagascar, un sixième en Amérique et un sixième en Océanie. En fait, le seul genre Diospyros, auquel on rattache actuellement les genres Maba et Lissocarpa, groupe la presque totalité des espèces.

Intérets

Le Diospyros ebenum, de l'Inde et de Ceylan, et le D. reticulata de l'île Maurice, sont des arbres dont le tronc, au coeur dur et noir, fournit le bois d'ébène. Le D. kaki, cultivé dans le pourtour méditerranéen, est originaire du Japon. Ses baies, subglobuleuses, sont comestibles quand elles sont bien mures, ce sont les kakis. D'autres espèces, de Malaisie, ont des graines qui, une fois broyées, servent à empoisonner les poissons. Chez toutes ces espèces, le fruit est extrêmement astringent avant sa pleine maturité.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Les espèces de la famille