Plantes et botanique

Familles

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Description

Description

Les Fabales, ou Leguminales, sont un ordre regroupant trois familles, parfois reunies dans une seule famille, les Fabaceae, ces trous famille étant alors des slous-familles de cette super famille : Faboideae, Mimosoideae et Cesalpinioideae. Avec quelque 17.000 espèces réparties en 750 genres environ, les Fabales sont, après les Asteraceae et les Orchidaceae, un des plus grands taxon d'Angiospermes.

La plupart sont des plantes ligneuses des régions tropicales ou méditerranéennes. Dans les régions tempérées, prédominent les Fabaceae herbacées dont certaines ont une valeur alimentaire (pois, haricots, fèves) ou fourragère (luzerne, trèfles). Les régions tropicales abritent majoritairement des espèces ligneuses, arbustives ou lianescentes, appartenant aux trois familles de l'ordre.

Les Fabales sont définies par cinq caractères essentiels :
  • le réceptacle est élargi en forme de cône, de plateau, de cupule, d'urne;
  • le gynécée , libre et supère, est, sauf exceptions, réduit à un seul carpelle dont les bords sont suturés dorsalement. Ce caractère suffit à conférer à la fleur une symétrie bilatérale ; chez la plupart des Fabales, cette zygomorphie est étendue à l'ensemble de la fleur suivant des modalités facilement reconnaissables, propres à la famille ;
  • dans la graine, l'albumen est extrêmement réduit ou même, très généralement, fait défaut ;
  • les feuilles sont stipulées ;
  • les racines portent des galles noduleuses produites par une bactérie (Rhizobium) utilisant l'azote libre de l'air pour la synthèse d'amino-acides.

D'autres caractères, sans être aussi constants, sont extrêmement répandus dans l'ordre et contribuent à lui donner sa physionomie. Chez la plupart des Fabales, le fruit et une gousse (ou légume, d'où l'ancien nom donné à l'ensemble de Legumineuses), c'est-à-dire un fruit sec s'ouvrant par deux fentes opposées, dont l'une correspond à la suture dorsale et l'autre à la ligne médiane du carpelle unique. Les feuilles sont généralement composées pennées ou bipennées, même si dans quelques genres, la feuille est simple et entière par avortement des folioles latérales, seules subsistent alors la foliole terminale ou deux folioles terminales concrescentes, ou par avortement des pennes et ablation du rachis (phyllodie).

En pratique, reconnaître qu'une plante est une Fabale est toujours facile : même si l'un des caractères essentiels ou subsidiaires fait défaut, les autres caractères suffisent pleinement à l'identification.

Les racines présentent donc des renflements ou nodosités. Ce sont des radicelles déformées à la suite d'une infestation par des bactéries, les Rhizobium, dont il existe plusieurs races ou espèces selon l'espèce infestée. Il se crée une symbiose entre la plante et les bactéries : celles-ci fixent l'azote atmosphérique, empruntant l'énergie nécessaire à des sucres formés par la plante. En retour, la plante se sert de cette source d'azote assimilable pour se développer. Les nodosités sont présentes chez 90% des espèces de Fabaceae et de Mimosaceae, et chez le tiers des espèces de Cesalpiniaceae, ce qui est une preuve de l'unicité de l'ordre. L'enrichissement du sol en azote par les trèfles, luzernes, etc, était déjà connue par les romains, qui avaient mis au point la technique de rotation des cultures.