Plantes et botanique

Espèces

connues : 0

décrites : 0

taux : 0 %

Acrocomia, Becc. , in Ann. Jard. Buitenz. ii. (1885) 91

Description

Distribution

Le genre est originaire de Polynésie, et plus particulierement de Samoa et des Fiji.

Description

Il sagit de palmiers monocaules et pleionanthes, au stipe portant un manchon foliaire proéminent, et aux feuilles paripennées et arquées. Les fleurs, actinomorphes et unisexuées (monécie), sont groupées en panicules composés infrafoliaires et axillaires.

Acrocomia aculeata

(Jacq.) Lodd. ex Mart. , Hist. Nat. Palm. 3: 286. 1849.

filter reset
Nom francophone : Corosse
Syn. : Cocos aculeatus, Acrocomia lasiospatha

Distribution

Amérique tropicale (du Mexique et des Caraibes jusqu'au Brésil). Savanes, forêts ouvertes, cultures, friches, à basse altitude.

Description

Palmier monocaule (haut : 20 m), au stipe inerme (diam : 25 cm). Feuilles paripennées, au nombre de 10-30, composées de pennes linéaires, au rachis et au pétiole épineux. Fleurs unisexuées (monécie), groupées en panicules composés interfoliaires et axillaires, épineux. Drupes globuleuses, vert jaunâtre (diam : 20-35 mm).

Informations

L'aire de répartition actuelle de ce palmier a été fortement influencée par l'homme. Elle a vraisemblablement été introduite en Amérique Centrale par les Mayas et autres civilisations précolombiennes. Les possibilités d'utilisations sont nombreuses et variées. Dans toute la région, on extrait de l'endosperme des graines une huile utilisée pour cuisiner et pour fabriquer du savon. Cette huile au goût douceâtre sert également à produire de la margarine. Au Honduras et dans d'autres pays, on fabrique du vin de palme en faisant fermenter la sève sucrée du tronc. Les coeurs de palmiers sont comestibles. On tresse les feuilles pour confectionner des paniers, des nattes et des hamacs.
  • Acrocomia aculeata