Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Theophrastaceae, Link.

Description

Distribution

Carte de repartition des TheophrastaceaeLes Theophrastaceae sont une petite famille originaire des régions tropicales des Amériques.

Appareil végétatif

Il s'agit d'arbres ou d'arbustes persistants, à la sève non résinifère, ce qui les différencie des Myrsinaceae proches. Les feuilles, alternes ou pseudo-verticillées, pétiolées, exstipulées, ont un limbe simple, plus ou moins coriace, à la nervation pennée, et aux marges entières, dentées ou serratulées.

Reproduction

Les fleurs, actinomorphes, sont généralement bisexuées, plus rarement unisexuées (Clavija), la polygamodioecie étant alors de règle. Rarement solitaires, elles sont généralement groupées en racèmes, corymbes ou panicules axillaires ou terminaux.

Le périanthe se compose de 5, rarement 4, sépales libres ou connés à la base, persistants et imbriqués, et de 5, rarement 4, pétales plus ou moins connés, imbriqués, formant une corolle funneliforme, rotacée ou urcéolée. Il y a 8-10 étamines alternisépales, aux filets plus ou moins soudés, disposées sur 2 verticilles, les externes étant normalement stériles et réduites à des staminodes pétaloîdes ou glanduleuses. Les anthères, biloculaires, extrorses ou introrses, possèdent parfois un appendage, et ont une dehiscence longitudinale. L'ovaire est supère, uniloculaire, constitué par 4-5 loges soudées, à la placentation centrale ou basale, renfermant 25-100 ovules anatropes, campylotropes ou hemianatropes, bitegumentés et tenuinucellés. Le style est unique, et le stigmate punctiforme, discoide ou cratériforme.

Le fruit est une baie ou plus rarement une drupe. Les graines renferment un endosperme riche ou oléagineux, et un embryon droit bien différencié, avec un testa orange, jaune ou rouge.

Classification et phylogénie

Les Theophrastaceae sont très proches des Myrsinaceae, et parfois inclus dans cette famille. Les dernieres classifications les rapprochent des Ericales. Enfin, le genre Samolus, ici classé parmi les Primulaceae, a été rapproché des Theophrastaceae par certains auteurs modernes.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Clavija
Deherainia
Jacquinia
Neomazia
Theophrasta