Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Myrsinaceae, R. Br.

Familles inclusesArdisiaceae, Embeliaceae, Maesaceae, Ophiospermataceae, Aegicerataceae

Description

Distribution

Carte de repartition des MyrsinaceaeLa famille se trouve principalement dans les régions tempérées chaudes, subtropicales et tropicales, essentiellement dans l'hemisphère austral. Elle possède quelques espèces en Nouvelle-Zélande, dans le sud de l'Afrique, au Japon, au Mexique, et dans le nord de la Floride.

Appareil végétatif

Les Myrsinaceae sont une famille d'arbres et d'arbustes persistants. Les lianes sont plus rares, et les herbes exceptionelles. Les feuilles sont alternes, rarement opposées ou pseudo-verticillées, simples, coriaces, sans stipules et généralement dotées de glandes ou de canaux résinifères schizogènes.

Reproduction

Les fleurs sont actinomorphes, bisexuée ou unisexuées, la plante étant alors dioique ou polygamodioique. Elles sont assemblées en racèmes, souvent paniculiformes, en corymbes, en cymes ou en fascicules axillaires ou terminaux.

Il y a 4-6 petits sépales libres ou connés à la base, généralement persistants et glandulaires. Les 4-6 pétales sont connés, valvaires ou contortés. Les 4-6 étamines sont opposipétales, libres ou plus ou moins soudées entre elles ou aux pétales. Les anthères sont biloculaires, dorsifixes, introrses, à déhiscence longitudinale, et généralement plus longues que les filets, ces derniers étant parfois absents. L'ovaire est supère, plus rarement semi-infère ou infère, avec une, parfois 4-6, loge et des ovules anatropes à semicampylotropes sur des placentas axiles ou centraux libres. Le style est unique, et le stigmate simple ou lobé.

Le fruit est une drupe charnue ou une capsule. Les graines possèdent un embryon droit ou légèrement courbé et un albumen charnu.

Classification et phylogénie

Certains spécialistes placent cette famille, avec les Theophrastaceae, parmi l'ordre des Myrsinales.

Les Myrsinaceae peuvent être subdivisées en deux sous-familles.

Les Maesoideae comprennent le genre Maesa, caractérisé par son ovaire infère et ses fruits aux graines nombreuses.

Les Myrsinoideae ont un ovaire supère et un fruit monosperme. Cette sous-famille est elle même subdivisée en deux tribus : les Myrisineae (Oncostemon, Embelia, Myrsine, Rapanea, etc), qui ont quelques ovules unisériés et les Ardisieae (Aegiceras, Ardisia, etc.), qui ont des ovules nombreux et multisériés.

Intérets

Les genres Ardisia, Maesa, Suttonia ont plusieurs espèces souvent cultivées en serre.

Les fruits bleu-pourpres très décoratifs de Myrsine africana, espèce originaire d'Afrique, de Chine et d'Inde, sont employés comme vermifuge. En Malaisie, les feuilles d'Ardisia colorata sont employées en infusion pour traiter les maux d'estomac, et les fruit d'A. crispus sont consommés localement. A Java, la sève d'A. fulginosa est bouillie avec l'huile de coco et utilisée pour traiter le scorbut. Aux Philippines, les fleurs et les fruits d'A. squamulosa servent à parfumer les plats de poisson.

Les genres de la famille

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Aegiceras
Amblyanthopsis
Amblyanthus
Antistrophe
Ardisia
Badula
Conandrium
Ctenardisia
Cybianthus
Discocalyx
Elingamita
Embellia
Emblemantha
Fittingia
Geissanthus
Gentlea
Heberdenia
Hymenandra
Labisia
Loheria
Maesa
Monoporus
Myrsine
Oncostemum
Parathesis
Pleiomeris
Rapanea
Sadiria
Solonia
Stylogyne
Synardisia
Tapeinosperma
Tetrardisia
Vegaea
Wallenia