Plantes et botanique

Espèces

connues : 0

décrites : 0

taux : 0 %

Pachira, Aubl. , Hist. Pl. Guiane 2: 725. tt. 291, 292 (1775).

Synonymie Pochota, Sophia, Carolinea, Rhodognaphalopsis

Description

Distribution

Le genre est paleotropical.

Description

Il s'agit d'arbres caducs ou persistants, au tronc parfois épineux ou muni de contreforts. Les feuilles, alternes, sont palmaticomposées de 3-11 folioles sessiles ou petiolulées, simples et aux marges entières ou dentées. Les fleurs, actinomorphes et bisexuées, sont solitaires ou groupées en fascicules axillaires pauciflores. Elles se composent d'un calice tubulaire à campanulé, composés de 3-5 lobes, persistant ou accrescent, d'une corolle à 5 pétales imbriqués, de nombreuses étamines formant un tube staminal adné à la base des pétales, la partie supérieure des filets étant libres et groupées en 5-15 faisceaux, aux anthères dorsifixes, extrorses, à dehiscence longitudinales, et d'un ovaire supère, à 5 carpelles. Les fruits sont des capsules plus ou moins ligneuses et loculicides.

Pachira aquatica

Aubl. , Hist. Pl. Guiane 2: 726. 1775.

filter reset
Nom francophone : Châtaignier d'eau de Guyane 
Syn. : Sophia carolina, Carolinea macrocarpa, Bombax macrocarpum B. rigidifolium, Pachira longiflora, P. pustulifera, P. villosula

Distribution

Amérique du nord (du Nicaragua à Panama), Amérique du sud (Colombie, Brésil, Venezuela, Guyana, Guyane, Suriname). Forêts, berges, marais. Alt. : 0-100 m.

Description

Arbre persistant (haut : 20 m). Feuilles : composées de 5-9 folioles oblancéolées à obovales oblongues (long : 50-210 mm, large : 15-80 mm), subcoriaces, base cunéiforme, apex obtus à acuminé, marges entières, pétiole glabre. Inflorescences : fleurs solitaires et axillaires. Fleurs : calice tronqué (long : 15-20 mm), corolle aux pétales linéaires oblongs et blanchâtres (long : 190-280 mm), étamines rouges. Fruits : capsules subligneuses oblongues à ovoides (long : 170 mm, diam : 150 mm).

Informations

Les jeunes feuilles se consomment cuites comme légumes. Les graines sont grillées et consommées à la manière des marrons. Au Guatemala, l'écorce et les fruits encore verts sont utilisés dans le traitement des affections hépatiques. Les Indiens Choco font entrer les graines dans la fabrication d'un anesthésiant. L'écorce, riche en tanin fournit un colorant jaune avec lequel on teinte les voiles et les filets de pêche. Les graines de cet arbre adapté aux milieux constamment humides sont flottantes et peuvent dériver pendant des mois. Elles ne germent qu'une fois déposées sur la terre ferme.
  • Pachira aquatica
  • Pachira aquatica