Plantes et botanique

Espèces

connues : 0

décrites : 0

taux : 0 %

Chenopodium, L. , Syst. ed. I. (1735)

Description

Distribution

Le genre est presque cosmopolite, mais essentiellement concentré dans les régions tempérées et subtropicales.

Description

Il s'agit de plantes herbacées annuelles ou vivaces, plus rarement de sous-arbrisseaux persistants, plus ou moins pubescents. Les feuilles, alternes, sont simples, avec des marges entières ou diversement dentées et lobées. Les fleurs, actinomorphes et essentiellement bisexuées, sont groupées en glomérules assemblés en panicules ou épis axillaires ou terminaux. Elles se composent de 5 sépales plus ou moins connés, parfois réduits au nombre de 3 ou 4, formant un périanthe globuleux, de 3-5 étamines libres et d'un ovaire supère et uniloculaire. Les fruits sont des utricules au pericarpe membraneux ou subcharnu.

Informations complémentaires

Le nom de chénopode vient du latin, signifiant pattes d'oie, en référence à la forme des feuilles de ces plantes.

Les espèces du genre

Filtrer les espèces

Aucun élément ne correspond aux critères sélectionnés

Chenopodium vulvaria

L. , Species Plantarum 2 1753

filter reset

Distribution

Europe tempérée et meridionale, Asie tempérée et subtropicale (Asie Mineure), Afrique subtropicale (Afrique du nord), naturalisé ailleurs (Amérique du nord, Australie, Afrique du sud). Floraison : VII-IX.

Description

Annuelle (haut : 40 cm). Feuilles ovales à rhombiques (long : 8-16 mm, large : 1-2 mm), à la base arrondie à cuneiforme, à l'apex aigu, aux marges entières, au pétiole glabre (long : 8-9 mm). Fleurs au périanthe globuleux, avec 5 étamines, groupées en glomérules assemblés en épis axillaires ou en panicules terminaux. Utricules ovoides.

Informations

A cause de la présence de trimethylamine dans la plante, elle dégage une forte odeur de poisson pourri.
  • Chenopodium vulvaria