Plantes et botanique

Genres

0 connus

0 décrits

taux : 0 %

Espèces

0 connues

0 décrites

taux : 0 %

Myristicaceae, R. Brown

Description

Distribution

Carte de repartition des MyristicaceaeLe genre Myristica (125 espèces) est concentré en Nouvelle-Guinée. Les espèces du genre sud américain Virola sont abondantes dans les forets amazoniennes. D'autres genres ont une répartition pantropicale, principalement dans les forets humides de basse altitude.

Appareil végétatif

Les Myristicaceae sont une famille d'arbres tropicaux. Ces arbres ont des feuilles alternes, entières, souvent ponctuées de glandes sécrétant une huile aromatique. De nombreuses espèces ont un type de croissance distinctif avec des rameaux verticillés et presque horizontaux. Quand il est blessé, le bois exsude une sève rouge.

Reproduction

Il y a dioecie. Les fleurs, petites et discrètes, sont groupées en cymes ou en grappes. Il n'y a pas de pétales, mais un calice de 3 sépales partiellement soudés. Les fleurs mâles ont 2-30 étamines soudées en colonne. La déhiscence longitudinale des anthères s'effectue par deux fentes. La fleur femelle a un ovaire uniloculaire contenant un ovule basal ; il y a désaccord sur le fait que l'ovaire serait formé d'un ou de deux carpelles.

Le fruit est charnu et s'ouvre en 2-4 valves, et laisse apparaître une graine de belle taille. C'est l'un des rares exemple de baie déhiscente. La graine contient un petit embryon et beaucoup d'albumen riche en graisse et en amidon. L'albumen, chez la plupart des espèces, est pénétré par des rameaux incarnés du perisperme et apparaît ruminé en coupe transversale. La graine est enveloppé par un arille de couleur vive, dérivé du funicule.

Classification et phylogénie

La famille est très caractérisée et les opinions diffèrent pour reconnaître ses parentés taxinomiques. Les groupes voisins les plus fréquemment proposés sont les Monimiaceae et les Annonaceae ; ces deux familles comportant des arbres de foret tropicale humide aux feuilles aromatiques. Les Myristicaceae achèvent la contraction de la fleur, déjà nettement marquée chez les Lauraceae.

Pendant longtemps, les membres de cette famille furent classés dans le genre unique Myristica, probablement parce que la fleur femelle et le fruit sont homogènes. Une étude ultérieure plus détaillée entraîna sa division en de nombreux genres, et entre 16 et 19 sont aujourd'hui reconnus, incluant Kneama, Virola, Pycnanthus et Horsfielda. Tous les genres sont principalement séparés par des différences de structure dans la colonne staminale, l'arille et l'inflorescence.

Intérets

La noix muscade est la graine du muscadier (Myristica fragrans) et le macis l'arille recouvrant cette graine : deux épices introduites en Europe au XVIe siècle et dont la valeur était devenue telle que la recherche de la plante productrice justifiait de lointaines expéditions. Les Portugais l'ont découverte aux Moluques, en 1512 ; tel est sans doute le pays d'origine de l'arbuste, dont il semble qu'il ait disparu à l'état sauvage ; mais on l'y cultive encore, ainsi qu'à Sulawesi, à Sumatra et dans la petite île de Grenade aux Antilles.

Quelques espèces, le Gymnacranthera farquhariana indien, par exemple, et le Virola surinamensis brésilien, l'ucahuba, ont des graines cireuses utilisées pour la fabrication des bougies.

Les espèces de la famille